Biodiversité du Québec

Parmi les services concrets que l’IQBIO souhaite offrir à ses membres ainsi qu’aux visiteurs intéressés par la flore et la faune diversifiée du Québec, des données scientifiques fiables figurent parmi les plus importants. Par exemple, combien d’espèces des principaux règnes d’êtres vivants de la nature sont présentes sur le territoire québécois et dans ses mers adjacentes? Quelles sont les publications les plus utiles et les plus récentes pour identifier les espèces connues du territoire québécois et de ses mers adjacentes? Combien de types d’écosystèmes trouve-t-on au Québec et que sait-on sur les espèces qui y vivent? Quelques experts spécialisés de l’IQBIO ont déjà mis en ligne des données de ce type, mais aussi d’autres spécialistes du réseau ainsi que d’autres naturalistes qui pourraient s’y joindre sont invités ici à répondre à ce type de besoin.

Pour l’instant, l’IQBIO met ici en ligne, par l’onglet Six règnes de la Nature et le sous-onglet Règne des Animaux, onze tableaux expérimentaux accompagnés de leurs sources documentaires (Bibliographie 12) qui diffusent ce type d’informations comme service à la collectivité scientifique et environnementale québécoise. L’IQBIO estime qu’il vaut mieux offrir dès maintenant cette information dans une forme incomplète et imparfaite que d’attendre une meilleure présentation.

Diffuser de l’information pour les scientifiques québécois, soit, mais vulgariser cette information pour un public plus vaste fait aussi partie de la mission que s’est donnée l’IQBIO. Ce public plus vaste lira donc avec plaisir « Nous n’irons plus au bois : la biodiversité québécoise en péril », un petit livre par Michel Leboeuf qui s’est mérité en mars 2011 le premier prix de l’Association des journalistes scientifiques du Québec. On en trouvera la référence complète via Leboeuf, Michel, 2010 (avril).

72a. lamarcheg anonyx sarsi

Le Crustacé Amphipode nécrophage marin Anonyx sarsi Steele et Brunel, 1968 qui décharne
les cadavres, y compris les noyés, dans l’hémisphère nord, incluant le golfe et l’estuaire du
Saint-Laurent.

Pour de plus amples informations concernant la biodiversité québécoise, consultez les liens utiles

Partagez
Facebook